Rechercher la guérison de son âme 

Rechercher la guérison de son âme 

Quand nous côtoyons quelqu’un qui est agressif, qui est asocial, qui n’est pas agréable, voir invivable, nous avons ce mauvais réflexe de le cataloguer rapidement dans une catégorie de personnes mauvaises et perdues.

Un animal qui souffre, même s’il est le plus gentil, sous la douleur nous mordra très certainement, aveuglé par celle-ci.

Les humains ne font pas exception.

Plusieurs chrétiens se permettent d’être contrôlés par leurs émotions plutôt que d’être certain de les contrôler. Ainsi chaque petit désappointement ou renversement de situation les plonge dans la tristesse et le désespoir.

Les attitudes de l’âme telles que l’anxiété, l’insécurité, les introspections malsaines, la tension nerveuse, la jalousie, les frustrations, la colère; le pessimisme sont des forces destructives qui détruisent la bonne santé si elles ne sont pas contrôlées.

Elles causent plusieurs maladies comme l’hypertension, les problèmes cardio-vasculaires, les maladies de la circulation sanguine, l’asthme, les ulcères de l’estomac et les maux de tête chroniques.

Les psychologues et les psychiatres cherchent à calmer, à aider les puissances naturelles de l’âme en se servant de médicaments et en participant à des conseils pour aider les malades. Mais, il y a des problèmes physiques, des maladies de l’âme qui ne peuvent pas être assistées par des moyens naturels. La restauration de l’âme est rendue possible par Jésus-Christ, celui par qui l‘âme humaine a été faite.

Nous avons des réflexes qui nous dépassent, des réactions excessives que nous ne nous expliquons pas et qui, à force, nous font douter et nous font nous détester. Il y a une racine très profonde qui en est la cause et elle peut être occultée par notre instinct de conservation pour conserver un équilibre mental. Malheureusement, la blessure, elle, est bien réelle et suppure depuis tout ce temps. Nous voulons que cela cesse.

Prions ensemble :

« Seigneur Jésus, je te demande d’entrer dans mon cœur et d’y guérir ce qui dans mon existence passée a besoin de l’être. Tu me connais mieux que moi-même. Aussi, je te demande de répandre ton amour dans chaque recoin de mon cœur. Partout où tu découvres l’enfant malade, blessé, touche-le, console-le et relève-le.

Remonte dans ma vie jusqu’au moment de ma conception. Révèle-moi par ton Saint-Esprit toutes ces situations, ces circonstances traumatisantes qui se manifestent dans ma vie et qui me font souffrir et font souffrir les autres.

Nettoie-moi et purifie-moi de ton sang, libère-moi de tout ce qui, à ce moment-là, a pu avoir une influence négative sur moi.

Seigneur Jésus, je te demande de m’entourer de ta lumière et de ton amour, de toucher mon cœur et mon âme de ta main guérissante, en me libérant de tout ce qui a pu m’empêcher d’être libre. Si j’ai manqué d’amour maternel, par ton Esprit d’Amour déverse le en moi, pour remplacer ce manque à ce moment-là. Donne-moi la force d’appréhender un à un tous ces événements traumatisants en sachant que tu es là, présent, avec moi, me tenant la main. Tu me soutiens et tu sais quand je peux surmonter avec toi certaines de ces épreuves.

Seigneur Jésus, donne-moi une confiance totale en toi, et un courage renouvelé pour faire face aux épreuves de ce monde.

Guéris les blessures de ces combats qui m’ont traumatisé, qui m’ont amené à me renfermer sur moi-même et à élever des barrières entre les autres et moi-même. Si je me suis senti seul, abandonné et rejeté par les autres, donne-moi par ton amour qui guérit un nouveau sens, me dissociant de ces blessures, car elles ne m’appartiennent plus, elles ne déterminent pas qui je suis.

Que ton Sang glorieux coule totalement sur moi pour me purifier de mes péchés et me libérer de tout ce qui en moi, n’est pas à ta gloire.

Seigneur Jésus, je te consacre mon esprit, mon âme, mon corps et ma vie ; fais de moi un vrai témoin de ton amour. Je libérerai les captifs avec toi comme tu l’as fait pour moi. Je te remercie et je t’aime mon Dieu. ».

 

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire