Leslie Passerino Tag

La solitude dans la foi

Quand tout soutien fait défaut, que l’on se sent seul dans nos combats, nos circonstances, nos culpabilités et nos condamnations, nos faiblesses, nos erreurs et manquements et que nous n’arrivons pas à exprimer la détresse qui est en nous. Lorsque nous lançons des regards criants « à l’aide » qui semblent se perdre et que personne ne perçoit ou évite pour ne pas prendre la charge…

Incorruptible !

“Qu’est-ce que l’Intégrité”

Comment définir l’intégrité avec les mots justes ?  Selon le dictionnaire, elle est définie comme “l’attachement aux principes moraux et éthiques”. En vulgarisant ces termes cela revient qu’être intègre c’est être honnête et digne de confiance. Nous choisissons de vivre notre vie selon une vérité morale en espérant que les autres nous considèrent comme digne de confiance et juste. Mais l’intégrité c’est bien plus que cela.

La responsabilité de prendre soin de son témoignage

Je ne sais pas si vous saviez que le célèbre Gandhi, lecteur de la Bible, disait que le témoignage des chrétiens ne lui avait pas donné envie de se convertir, malgré que le livre qui nous avait été confié était incroyablement puissant. Il empruntait au christianisme, ainsi le fait de tendre l’autre joue en cas d’injustice (Matthieu 5 : 38-39), une idée qu’il ajouta à l’ahimsa hindoue – un principe de non-violence.

En faisant des recherches, j’ai découvert que la plus connue de ses expériences est celle de son expulsion d’un train pour avoir refusé de passer en troisième classe alors qu’il avait acheté un billet pour la première. Et en Inde, il sera confronté au mépris des colons officiellement chrétiens. Pour Gandhi qui haïssait déjà le système hindou de la discrimination des castes et le rejet des Dalit (intouchables), le témoignage des chrétiens en Afrique du Sud et en Inde sera un contre-témoignage. Il dira que la seule raison qui l’aura empêché de devenir chrétien, ce sont les chrétiens, ne retrouvant pas en eux l’idéal chrétien de Léon Tolstoï qui dénonça, après sa conversion, l’hypocrisie des institutions chrétiennes. Un refus qui ne peut que nous amener à nous questionner.

Une épée ça coupe !

Ce n’est pas parce que tu possèdes une épée que tu es un guerrier.

Attardons-nous sur ce passage d’excellence:

« En effet, la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Aucune créature n’est cachée devant lui: tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. »

Hébreux 4:12-13

Si vous avez déjà tenu une épée et tenté de la manipuler, vous avez remarqué que cela n’était pas chose aisée.

Où sont mes promesses ?

Sans vision, il est difficile voire impossible pour l’Homme de reconnaître quand les cieux sont ouverts. Il en est de même lorsque l’Homme ne connaît pas son identité; il lui est difficile de trouver Sa place dans le royaume.

Combien d’entre nous, en regardant à leur circonstance, leur lieu de travail, leur demeure, n’arrivent pas à voir autre chose qu’un désert à perte de vue ?

Pourquoi n’arrivons-nous pas à voir les possibilités là où tout semble sec, rocailleux, aride et infertile ?