Qui es-tu vraiment ?

La parole de Dieu parle bien souvent de toi en bien. Il y a d’ailleurs une partie extrêmement précise. Pourtant, jusqu’ici tu ne l’as jamais saisie pleinement dans ton esprit, car tu penses que cette description est totalement inatteignable ou alors qu’elle est l’objectif à atteindre. Mais non, cette femme vertueuse que tu désires être, tu l’es déjà malgré tout ce que ton église locale aurait pu te dire. Tu es déjà cette femme magnifique : la femme du livre des Proverbes 31.

Permets-moi de te l’expliquer :

Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que les perles. Le cœur de son mari a confiance en elle, et les produits ne lui feront pas défaut. Elle lui fait du bien, et non du mal, tous les jours de sa vie.

Cette femme, que tu es, n’est pas trompeuse n’est-ce pas ? En effet, tu es (peut-être) mariée et nous nous entendons bien, qu’en tant que femme de Dieu, vivant selon les principes du Royaume et de la Parole, tu fais du bien à ton mari. Tu ne le trompes pas, tu ne le déshonores pas, tu ne l’humilies pas. On s’entend que tu l’aimes, tu l’aides, tu le soutiens et tu le respectes (sans jugement, si ce n’est pas le cas, viens t’abonner à la page des couples via mon site Web).

Elle se procure de la laine et du lin, et travaille d’une main joyeuse. Elle est comme un navire marchand, elle amène son pain de loin.

Elle ne rechigne pas à la tâche et ne procrastine pas (je sais que ni toi ni moi d’ailleurs… — un moment de réflexion et de doute ? —). Elle magasine les meilleures matières ; imagine qu’elle ait eu Amazon ! Et les fait venir de loin… Donc elle est sage dans ses dépenses, elle regarde et recherche la meilleure opportunité au meilleur rapport qualité/prix. Donc, ce n’est pas une acheteuse compulsive émotionnelle. Elle fait attention !

Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, et elle donne la nourriture à sa maison et la tâche à ses servantes.

Elle se lève tôt et ne procrastine pas. De plus, ce n’est pas une acharnée du contrôle ou une « control freak », comme on dirait en anglais, soit une dictatrice qui a besoin de délivrance. Non, non, non ! Elle sait déléguer s.v.p. ! Et de surcroit, elle veille au bien-être de TOUT le monde.

Elle pense à un champ, et elle l’acquiert ; du fruit de son travail, elle plante une vigne.

Lorsqu’elle a une idée, elle y investit et elle se prépare à l’accomplir. Autrement dit, elle agit ! Et bien sûr, elle ne gaspille pas ses profits, mais elle les ressème immédiatement afin d’obtenir d’autres fruits. Elle est sage, tout comme toi et moi le sommes.

Elle ceint de force ses reins, et elle affermit ses bras.

Celle-là, je l’aime beaucoup ! Elle ne procrastine ni ne baisse les bras. De plus, c’est une femme accrochée au Seigneur. Dans l’armure du chrétien, nous voyons que la ceinture symbolise LA vérité, donc elle connaît la Parole qu’est la Bible.

De plus, comme elle est forte et ancrée dans la Parole, elle peut librement (tout comme toi) s’appuyer sur le verset disant : « ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » (Galates 2.20).

Extrait du livre ADN de Leslie Passerino

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire