Identité

Redécouvrir qui nous sommes en Christ et l’accepter

Lorsque nous arrivons ou nous revenons au Seigneur, ce n’est pas toujours facile…Lorsque nous en sonnes aux débuts de notre vie chrétienne, il y a tant de choses à apprendre, à comprendre, voire à guérir. Lorsque nous nous sommes éloignés du Seigneur et que ce dernier  tire sur les cordages de notre cœur pour nous ramener à la maison, là aussi ce n’est pas facile: nous pouvons faire face aux critiques et remarques de nos frères et sœurs dans la foi, il peut y avoir un grand besoin de guérison…Nous vivons alors souvent notre propre condamnation et notre propre culpabilité. Que faire alors dans ce cas-là? Comment redécouvrir qui nous sommes en Christ? Comment y parvenir?

Christ ma nourriture

Rappelez-vous du passage de la Samaritaine, auprès du puits, quand les disciple vienne voir Jésus et disent: ” Quelqu’un lui a-t-il donné à manger ?” Et il répond: ” j’ai mangé une nourriture que vous ne connaissez pas” et il dit “ma nourriture est de faire la volonté de mon père et d’accomplir ses œuvres”.  Il fait de la volonté de son Père, sa nourriture première. Voyons, ensemble, comment faire de Christ notre nourriture.

Révélation spirituelle sur l’acceptation de nos dons

Parfois, quelque chose fait que nous cachons les dons de Dieu en nous, soit par une fausse modestie, ou de peur de ce que vont dire les autres. Nous prenons peur lorsque Dieu nous élève et nous nous enfuyons, ou bien, nous nous enflammons. Comment réagissez-vous exactement? Avez-vous peur de ce que Dieu a mis en vous? Peur de l’autorité qu’il nous a donné? Peur d’affronter peut-être ce qui se passe? Ou bien, foncez-vous tête baissée? Parlons de la révélation spirituelle sur l’acceptation de nos dons.

Prêt pour la métamorphose

Un, virus ne fait pas de distinction. Il rôde comme le diable et attaque tout le monde: que l’on vienne d’Europe, d’Afrique ou d’ailleurs. Peu importe notre dénomination chrétienne, notre confession de foi, nos valeurs, qui nous sommes, ce en quoi nous croyons ou pas, il nous attaque, il nous touche, à l’intérieur de notre être même. Christ va revenir et il ne  regardera pas à notre extérieur, mais à l’intérieur. Avons-nous vécu une véritable métamorphose?

À la découverte et l’acceptation de notre appel

Lorsque  que les gens acceptent Christ, et qu’ils sont encore jeunes dans la foi (ce qui veut dire qu’ils ne sont pas encore remplis de la révélation de Dieu, pas encore remplis du Saint-Esprit, ne marchent pas encore en conformité de cœur avec le Saint-Esprit, et ce indépendamment de l’âge ou du nombre d’années dans le Seigneur) ils ont comme volonté première une seule  et même chose: leur appel, leur destinée. Pourtant, vivre et marcher pleinement dans notre destinée requiert bien plus qu’une parole prophétique ou qu’un désir se trouvant au fin fond de notre cœur…