La leçon de l’aigle

La Parole de Dieu est riche en paraboles et en images symboliques qui nous enseignent et nous permettent d’assimiler des préceptes pour notre édification.

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil et Dieu veut que nous cherchions. Il aime nous voir chercher dans sa création en l’observant, trouver ce qu’Il a déposé à notre disposition pour notre émerveillement.

Il faut creuser pour trouver des gisements, cultiver pour récolter. C

La leçon de l’aigle: L’aigle est une créature extraordinaire, saviez-vous qu’elle peut vivre jusqu’à 70 ans.

Mais pour atteindre cet âge, l’aigle doit prendre une difficile décision en atteignant 40 ans :

Il se retrouve devant trois problématiques:

1 – Ses longues serres devenues trop flexibles ne peuvent plus se saisir de la proie qui lui sert de nourriture.

2 – Son long et pointu bec devient trop coudé.

3 – Ses ailes sont devenues trop lourdes en raison de leurs nombreuses anciennes plumes épaissies, et elles rendent son vol difficile.

Un choix terrible se présente à lui:

Mourir ou passer par un processus douloureux de changement qui durera 150 jours… soit 5 longs mois.

Ce processus exige que l’aigle vole jusqu’en haut d’une montagne sur son nid. Là, l’aigle va frotter et frapper son bec contre une roche jusqu’à ce qu’elle l’érode. Après cela, il attendra la repousse d’une corne neuve et rigide qui formera un nouveau bec.

Ensuite, il tentera d’arracher et d’user ses serres. Après cela de nouvelles serres se développeront selon un processus de repousse permanente.

Puis encore, l’aigle commencera à plumer ses plumes âgées. Puis, des plumes neuves plus légères et plus souples repousseront.

Finalement, après ces cinq mois intenses et douloureux, mettent sa patience patience et tout son être à l’épreuve, l’aigle prendra son essor de renaissance et pourra vivre ses 30 années supplémentaires.

« Mais ceux qui comptent sur l’Eternel renouvellent leur force : ils prennent leur envol comme de jeunes aigles ; sans se lasser, ils courent, ils marchent en avant, et ne s’épuisent pas. » Esaïe 40.31

Souvent, pour évoluer et aller là où le Seigneur nous appelle, nous devons, nous aussi, commencer un processus de changement. Passer par une mue.

Nous devons alors parfois douloureusement nous débarrasser de vieilles habitudes, faire mourir notre chair une fois pour toutes afin de prendre notre envol et vivre la vie que Dieu nous a réservée.

Voici une des leçons cachées que Dieu a cachée dans l’aigle.

« Il redonne des forces à celui qui en manque, il rend courage à celui qui est épuisé. » Ésaïe 40.29

Nous devons tous et toutes un jour ou l’autre prendre des décisions de ce type, entreprendre des jeûnes ou passer par des étapes de transformation. Dieu est bon et c’est pour notre bien qu’il nous amène vers ces moments en nous éduquant au travers de sa création. En attendant, préparons-nous à ce jour qui nous rapprochera encore plus de notre Seigneur merveilleux.

« Veillez, tenez-vous dans la foi, comportez-vous en hommes, soyez forts. Que parmi vous tout se fasse avec amour! » 1Corinthiens 16.13-14

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire