Honorer le Père

L’honneur apporte la vie et on le voit simplement dans les commandements que Dieu a donner à son peuple. C’est au travers de son Fils que nous allons plus saisir cette réalité.

« Jésus leur répondit donc: Amen, amen, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, sinon ce qu’il voit faire au Père; ce que celui-là fait, en effet, le Fils aussi le fait pareillement. Car le Père est ami du Fils, et il lui montre tout ce que lui-même fait; il lui montrera des œuvres plus grandes encore, pour que, vous, vous soyez étonnés. En effet, tout comme le Père réveille les morts et les fait vivre, ainsi le Fils fait vivre qui il veut. De plus, le Père ne juge personne, mais il a remis tout le jugement au Fils, pour que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé. Amen, amen, je vous le dis, celui qui entend ma parole et qui croit celui qui m’a envoyé à la vie éternelle; il ne vient pas en jugement, il est passé de la mort à la vie. » Jean 5:19-24

Jésus parle et quand Il ouvre la bouche la réalité elle-même tend l’oreille, la création, l’univers, tout ce qui existe retient son souffle… Il est le miroir de Dieu.

Les fils des pères sont ceux qui reçoivent l’héritage de leur père et un jour ils deviendront père à leur tour. Leur gloire sera supérieure puisqu’ils ne sont pas leur père mais la continuité enrichie de leurs savoirs et de leurs expériences pour ceux qui veulent recevoir et apprendre.

Ces fils seront équipés et préparés pour cheminer dans la voie que Dieu a tracé pour leur vie. Quelle joie et qu’elle honneur de voir ses fils grandir et mettre en pratique ce qui leur a été transmis. Cela est valable pour toutes les sphères de l’existence.

Un homme est plus qu’un enseignant, c’est un confident et un mentor. En tant que père nous devrions être comme Jésus, être un miroir dans lequel Dieu se reflète. Notre relation avec nos fils influencera celle qu’ils auront avec Dieu lui-même.

Soyons les Charpentier de leur relation en échafaudant pour eux le plan du temple afin que comme le roi David transmis les matériaux à son fils Salomon pour qu’il bâtisse le temple. Aidons-les, donnons-leur les plans pour bâtir la place où Dieu va se plaire et vivre en eux.

Nous ne pouvons le faire à leur place, mais nous pouvons les guider.

Mais comment enseigner quelque chose et être crédible si on ne vit pas ces choses ?

Nous devons transmettre nos expériences et les guider en tant que père et être ces repères sur terre pour que dans les lieux célestes, ils ne se réfèrent qu’au seul Père et non à celui du mensonge.

Il n’est jamais trop tard pour commencer.

Les enfants reproduisent et s’inspirent de ce qu’ils ont sous leurs yeux. En grandissant ils obtiennent une capacité de jugement et savent au fond de leur cœur si ce qu’ils ont devant eux vaut la peine d’être imité ou est inspirant. Est-ce bon pour ma vie ?

Quelles sont les fruits dans sa vie et qui risquent de se reproduire dans la mienne si je fais la même chose ?

« Honore ton père et ta mère : c’est le premier commandement auquel une promesse est rattachée : pour que tu sois heureux et que tu jouisses d’une longue vie sur la terre. »

Ephésiens 6:2-3

Honorer son père c’est respecter qui Il est et son histoire. L’honorer c’est de l’écouter et de prendre toutes les choses qu’il veut nous transmettre car c’est par amour que l’homme crée un héritage pour que ses enfants aient le meilleur.

Être un bon fils, c’est essayer de se mettre à sa place quand nous arrivons à sa position ( ex: lorsque nous devenons un papa à notre tour) et se remémorer lors de notre cheminement combien celui qui a été et qui est à notre place est déjà passé par là et possède des trésors qui nous serons utiles.

« Qui de vous donnera un caillou à son fils quand celui-ci lui demande du pain ? Ou bien, s’il lui demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père céleste donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. »

Matthieu 7:9-11

Un homme qui devient père ne vit plus pour lui, mais pour ceux qui sont issus de lui. Devenant un toit pour la famille qu’il aura fondé avec sa femme en ne faisant qu’une chaire, il s’oublie en tant qu’individu devenant responsable de la transmission tant dans les gènes que dans le savoir et la connaissance. Il donnera ses clefs pour vivre le succès et celui qui marche avec Le Père connaît le succès.

« Ecoutez, mes fils, l’instruction d’un père, soyez attentifs pour acquérir du discernement. » Proverbes 4:1

« Mon père m’a enseigné et m’a dit : « Que ton cœur retienne mes paroles, suis mes préceptes, et tu vivras. » Proverbes 4:4

Il y a la vie dans la Parole d’un père.

Le secret est dans la relation et la proximité avec le père. Il doit y avoir un respect et une limite car même si nous sommes intimes la familiarité n’est pas permise car elle chasse la soumission et donc la rébellion devient possible face à l’autorité et le déversement (gravitaire) ne peut plus se faire.

En fait je viens vers toi pour te poser quelques questions:

  • Comment est ta relation avec le Père éternel ?
  • Comment est ta relation avec le Père biologique ?
  • As-tu dans ta vie une image, une référence masculine qui t’inspire ou l’a été dans ta vie et qui te sert de base ou de référence ?
  • Quelles sont tes références en tant que figure paternelle et d’homme ?
  • Quelle est ta définition d’un vrai homme ?
  • Quelle est ta définition d’un père ?

De tes réponses, laisse le Saint-Esprit sonder ton coeur et te montrer selon La Parole ce que tu dois faire et où Le laisser agir et œuvrer en toi pour être meilleur, plus semblable à Lui.

Souviens-toi de cela :

« Qui dépouille son père et sa mère et prétend que ce n’est pas un péché est le compagnon de celui qui détruit. »

Proverbes 28:24

Qui est donc celui qui détruit et avec qui la Parole dit que tu en es le compagnon ?

C’est satan, le rebelle et le destructeur.

Être soumis et obéissant nous apporte des richesses et des bénédictions alors que l’opposition ne nous apporte que malheurs et douleurs.

Quel goût désirions-nous que notre existence ait ?

Je finirai sur ce passage:

« Si vous obéissez à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, tout comme moi-même j’ai obéi aux commandements de mon Père et je demeure dans son amour. Tout cela, je vous le dis pour que la joie qui est la mienne vous remplisse vous aussi, et qu’ainsi votre joie soit complète. »

Jean 15:10-11

Ce que j’aime c’est quand tant que Fils, Il précise bien qu’Il a obéit à Son Père et que par cela Il demeure dans Son Amour. Donc Son Père est amour et par obéissance nous avons accès à cet amour et donc aux avantages qui y sont rattachés, exactement comme dans toutes les relations. Si elles sont basées sur l’amour, elles ne seront qu’agréables et profitable pour les deux parties.

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire