POUR QUOI SUIS-JE FAITE ?

Est une des questions que la femme chrétienne se pose le plus et c’est bien normal, elle a besoin de se sentir utile. Je me souviens que ma vingtaine a duré une éternité, simplement parce que je ne trouvais en moi aucune utilité quant au bon développement de la société, de la protection des animaux ni même sur l’embellissement de la vie humaine… J’étais juste là, à remplir une case portant mes initiales. En plus mon côté dramatique, style tragédie italienne était à son apogée. Pas facile, vraiment. Et le pire dans tout ça, est que cette période a duré 10 ans (alors, dis-toi que si tu lis ce livre à moins de 30 ans tu vas gagner du temps, je t’assure).

Mais qu’est-ce que l’appel en fait ? Voyons d’abord le côté de notre Créateur.

  • C’est l’obligation de Dieu en pourvoyant aux besoins de ses enfants dans le but de leur démontrer son amour, mais également en les conduisant à la liberté et vérité au travers de ceux et celles qui osent dire « me voici ».

Avant d’aller plus loin, clarifions un point quant au mot

« obligation ». Dieu n’est pas obligé dans le but de nous servir. Il est obligé à cause de l’amour qui le presse pour nous, sa création, la prunelle de ses yeux, tel un père envers son enfant. En effet, Dieu a un but exécutif précis : que nous connaissions tous son amour. Mais qui dit tous, dit des gens totalement différents les uns des autres ; et pour les rejoindre, cela prend des appels bien uniques (donc ici, pas de place pour la jalousie ni l’envie !). Par conséquent, l’appel n’est pas une option, mais une solution, la sienne pour ceux que tu vas toucher.

  • L’appel est aussi le moyen qu’il va utiliser pour toucher les âmes, les consoler, les guérir, restaurer, secourir ou les équiper, guider, redresser par le canal de TA vie.

Ce que tu dois comprendre ici :

Tu es appelée parce que tu es aimée, tu es appelée parce qu’Il aime ton prochain.

L’Éternel dit : J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs.  Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. Voici, les cris d’Israël sont venus jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font souffrir les Égyptiens. Maintenant, va, je t’enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les enfants d’Israël. Moïse dit à Dieu : qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d’Égypte les enfants d’Israël ? Dieu dit : Je serai avec toi ; et ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie : quand tu auras fait sortir d’Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne (Exode 3.7-12).

Il envoie là où le besoin réel est. Lorsque je méditais sur mon appel dans « ma jeunesse », je me voyais comme la Rockstar du design d’événements privés thématiques ; en effet, avant d’entrer de mon plein gré dans mon appel (je vais raconter cette histoire sous peu), je réalisais des événements thématiques haut de gamme pour des gens bien nantis… Mais ce n’était pas ce qu’Il voulait, car, ici, je ne lui étais pas utile. Et le problème est qu’Il avait besoin de moi d’une manière qui lui est propre.

Traduction :

Ton appel n’est pas ce que tu veux, mais manifester Sa gloire avec ce qu’il a mis en toi.

Extrait du livre : Pourquoi es-tu faites

Leslie Passerino

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire