Ministères Leslie Passerino Tag

La responsabilité de prendre soin de son témoignage

Je ne sais pas si vous saviez que le célèbre Gandhi, lecteur de la Bible, disait que le témoignage des chrétiens ne lui avait pas donné envie de se convertir, malgré que le livre qui nous avait été confié était incroyablement puissant. Il empruntait au christianisme, ainsi le fait de tendre l’autre joue en cas d’injustice (Matthieu 5 : 38-39), une idée qu’il ajouta à l’ahimsa hindoue – un principe de non-violence.

En faisant des recherches, j’ai découvert que la plus connue de ses expériences est celle de son expulsion d’un train pour avoir refusé de passer en troisième classe alors qu’il avait acheté un billet pour la première. Et en Inde, il sera confronté au mépris des colons officiellement chrétiens. Pour Gandhi qui haïssait déjà le système hindou de la discrimination des castes et le rejet des Dalit (intouchables), le témoignage des chrétiens en Afrique du Sud et en Inde sera un contre-témoignage. Il dira que la seule raison qui l’aura empêché de devenir chrétien, ce sont les chrétiens, ne retrouvant pas en eux l’idéal chrétien de Léon Tolstoï qui dénonça, après sa conversion, l’hypocrisie des institutions chrétiennes. Un refus qui ne peut que nous amener à nous questionner.

POUR QUOI SUIS-JE FAITE ?

Est une des questions que la femme chrétienne se pose le plus et c’est bien normal, elle a besoin de se sentir utile. Je me souviens que ma vingtaine a duré une éternité, simplement parce que je ne trouvais en moi aucune utilité quant au...

En savoir plus

Pouvons-nous être vraies ?

Est-ce que dire, partager ce que nous vivons, dans toutes les sphères de nos vies, honnêtement, humblement, va à l’encontre du concept que nous apprenons qui est de vivre par la foi et en accord avec le fait de ne proclamer que des paroles positives ? Avons-nous le droit, en tant que chrétiennes, d’être vraies ?