La saveur du Corps

Quand nous nous attardons sur la création: la faune et la flore, ce qui me fascine ce sont toutes les variations et distinctions entre les espèces. Les fruits et légumes par exemple: tant les goûts que les couleurs, les textures ajoutent également du relief à ce que nous mangeons et je ne parle pas des parfums. Quelle richesse le Seigneur nous a donnée dans la créativité que de pouvoir avoir autant de choix et de variétés. Il aurait pu ne créer qu’une sorte de pomme ou de salade ou même de chat… non, Dieu le Père a pris plaisir pour le nôtre dans son infini amour de produire tant de possibilités. Tout cela pour nous émerveiller.

Maintenant, quand je regarde nos assemblées, la diversité, c’est tellement hétéroclite. Réfléchissez un instant: combien de personne qui sont dans votre église auriez-vous pris le temps de côtoyer si elles n’étaient, justement, dans votre assemblée ? En toute honnêteté, une ? Deux, peut-être trois ? Peu en fait aurait été sujet à une rencontre dans l’optique d’une relation amicale ou autre.

C’est là que nous voyons le miracle du son de Dieu : Jésus, son Fils, son Christ qui au travers de son amour nous a amenés dans l’unité. Quelque soit votre appartenance, votre couleur de peau, votre brassage ADN, votre culture, votre histoire, votre âge, c’est en Christ que nous sommes unis et l’esprit d’unité qui crée ce lien de famille, maintenant tout ce Corps entier, aussi divers que variés produit une richesse inégalable qui fait en sorte de détruire toute comparaison avec d’autre. Chaque rassemblement est unique et sa saveur l’est d’autant plus que nous sommes différents.

« Voici, oh! qu’il est bon et qu’il est agréable que des frères demeurent unis ensemble! »

Psaumes 133:1

Par ce biais, nous ne pouvons plus être seuls, puisque tous et toutes deviennent mes frères et mes sœurs, mon père et ma mère. Nous ne sommes plus seuls et plus encore, nous sommes aimés, acceptés, choisis, choyés, non pas en premier par qui nous sommes, mais par le fait que nous sommes une âme égarée dans les ténèbres qui a retrouvée le chemin de la lumière au royaume du Père de tout. Par la suite, nous apprenons à nous connaître et à nous aimer dans l’amour du Seigneur, témoignant ainsi qu’il est un en tous et que c’est par son esprit que nous sommes réunis.

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire