L’esprit de l’adoption

Quand nous devenons des enfants de Dieu et recevons Christ comme notre Seigneur et sauveur, nous subissons quelque chose d’extraordinaire, un miracle… Nous vivions une réconciliation divine par le sacrifice de la Croix de Jésus. Mais il y a mieux, encore, c’est lorsque nous recevons ce que Christ nous a promis en retournant auprès du Père…le consolateur alias le Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit de Dieu est unique puisqu’il fait partie intégrante de Dieu et Il nous marque de Son sceau qui fait en sorte que nous Lui appartenons. Le fruit de Son Esprit est une des preuves (Galates 5.22),’’ lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l’Esprit.’’ 2 Corinthiens 1.22.

Ce Dieu souverain éternel et tout puissant nous a rachetés par Son Christ. Mieux, Il nous a adoptés..Oui adopté.. Tout comme ses enfants légitimes, Il nous a greffé à Sa lignée, faisant  de nous ses enfants.

‘’Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!’’ Romains 8.15.

Ce qui est extraordinaire, quand nous recevons cette nouvelle vie en Lui et Son Esprit, nous sommes reliés à Lui et ainsi tous, ceux qui sont en relation avec Lui, ne faisons plus qu’un, qu’un seul corps relié par Son Esprit.

« En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, Je te prendrai, Zorobabel, fils de Schealthiel, Mon serviteur, dit l’Éternel, Et je te garderai comme un sceau ; Car je t’ai choisi, dit l’Éternel des armées.’’ Aggée 2.23.

‘’Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.’’ Romains 8.9.

Ce qui est manifeste, c’est l’unité dans cette union divine qui est hors du champ de la compréhension humaine, au-delà des liens mêmes du sang et de la famille, tout cela est réel, semblable, mais transcendé dans une dimension spirituelle :

‘’Consultez le livre de l’Éternel, et lisez ! Aucun d’eux ne fera défaut, Ni l’un ni l’autre ne manqueront ; Car sa bouche l’a ordonné. C’est son esprit qui les rassemblera’’ Esaïe 34.16.

Je me souviens une journée, dans un parc, un groupe de plusieurs personnes se mirent à jouer des percussions. Ils étaient environ une quinzaine, de tout âge et nationalité divers. J’écoutai les rythmes qui me faisaient réagir et je ressentais fortement en moi que cela avait quelque chose de … de Dieu. Oui Dieu était dans cette affaire, alors que le groupe n’avait rien d’un mouvement chrétien. Je me mis à faire le tour tout en marchant en suivant le rythme. Puis, dans l’esprit, je savais, non, j’étais persuadé que quelqu’un était là, appartenant à ma famille : un frère ou une sœur en Christ. Je ne pus attendre la fin et interpella les deux dernières personnes et leur demandèrent laquelle des deux était sauvée (j’hésitai encore à cette époque). Là, un jeune garçon (celui de droite) me répondit instantanément « oui, moi ! »., quelle joie, le Saint-Esprit me guida vers un frère, en reconnaissant l’esprit qui l’animait, celui de Dieu qui est dans tous Ses enfants. Nous nous mîmes de suite à discuter joyeusement et en l’espace d’une seconde nous conversâmes comme de vieux amis, que dis-je comme les membres d’une même famille (il était de l’Amérique de Sud). En moins de deux minutes, des rires, paroles d’encouragements, paroles prophétiques et une accolade pleine d’un amour sincère furent partagées et échangées. Le chef de la troupe vint à ma rencontre et me demanda depuis combien de temps nous nous connaissions, car nous avions l’air des très proches. « Oh, cela doit faire trois minutes pourquoi ? » répondis-Je.

Cet homme me partagea que la « chimie » ou « connexion » que nous avions lui semblait si forte que même après trois années avec lui, personne dans le groupe n’avait une telle relation avec… qu’avec moi.

Inscription à la newsletter chrétienne hebdomadaire des Ministères Leslie Passerino pour les femmes et les hommes chrétiens.

Comprenez-vous ?

‘’Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions.’’ Joël 2.28.

« car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » Matthieu 10.20.

« Consultez le livre de l’Éternel, et lisez ! Aucun d’eux ne fera défaut, Ni l’un ni l’autre ne manqueront ; Car sa bouche l’a ordonné. C’est son esprit qui les rassemblera. » Esaïe 34.16.

Être un enfant de Dieu, c’est faire partie d’une grande famille, le Seigneur Jésus nous l’a dit :

On lui dit :’’ Ta mère et tes frères sont dehors, et ils désirent te voir. Mais il répondit : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique.’’ Luc 8.20-21.

Ceci est une facette de l’église, mais faire partie d’une communauté, d’une famille universelle qui rallie les hommes et les femmes de la Terre sous une seule et même bannière ; qui vit et agit dans la crainte et l’amour de l’Éternel ; qui se reconnaissent et sentent cette union si forte… il n’y a que sous l’Esprit Saint du Dieu Très-Haut que cela est possible.

Rendons grâce au Père pour l’Église que nous sommes réunis en Christ. Développons nos relations tant qu’avec le Saint-Esprit qu’avec les membres du Corps, afin que l’Épouse que Jésus soit belle et unifiée pour son retour.

 

Connectez-vous avec Sébastien Pitre :

Facebook |Instagram | YouTube | Pinterest

À découvrir

Aucun commentaires

Écrivez un commentaire