Archive

Se défaire de la comparaison, la jalousie, la compétition, échec, envie etc.

Vivre avec des concepts tels que la comparaison, la jalousie, la compétition, l’envie, n’est pas un bonne chose. Vous le savez, nous le savons tous et Christ le sait encore plus que nous. Mais malgré le fait que nous soyons à Christ, nous le vivons encore trop souvent. Mais honnêtement, comment se défaire de la comparaison, de la jalousie, de l’envie, de la médisance, du jugement, de toutes ces choses ?

Redécouvrir qui nous sommes en Christ et l’accepter

Lorsque nous arrivons ou nous revenons au Seigneur, ce n’est pas toujours facile…Lorsque nous en sonnes aux débuts de notre vie chrétienne, il y a tant de choses à apprendre, à comprendre, voire à guérir. Lorsque nous nous sommes éloignés du Seigneur et que ce dernier  tire sur les cordages de notre cœur pour nous ramener à la maison, là aussi ce n’est pas facile: nous pouvons faire face aux critiques et remarques de nos frères et sœurs dans la foi, il peut y avoir un grand besoin de guérison…Nous vivons alors souvent notre propre condamnation et notre propre culpabilité. Que faire alors dans ce cas-là? Comment redécouvrir qui nous sommes en Christ? Comment y parvenir?

Quand l’indépendance tue

Êtes-vous du type indépendant? Ou connaissez-vous quelqu’un de ce type : “je sais ce que j’ai à faire, et je vais le faire sans personne…” Ou peut-être vous dites-vous que vous y arriveriez mieux et plus vite en étant sans les autres? Êtes-vous un abonné à la fameuse phrase: “de toute façon, si ce n’est pas moi qui le fait, personne d’autre ne va le faire…dans le délai où il faut…” , “Ce ne sera pas fait comme il faut? “. Ceci est pour vous.

L’importance de la repentance

Est-ce que la repentance et la croix ont encore leur place dans la vie d’un enfant de Dieu dans son quotidien? La réponse devrait être : oui. Est-ce que tous les chrétiens vivent encore avec la notion de la repentance et l’importance de la croix dans leur vie personnelle et leur vie spirituelle? La réponse est : non. Est-ce normal? Non.  Parlons-en  aujourd’hui…

La question n’est pas: ” Est-ce que Dieu m’aime”, mais “est-ce que je l’aime vraiment?”

La fameuse question que l’on se pose ou que l’on nous pose: “est-ce que Dieu m’aime?”  ou encore “est-ce que Dieu m’aime vraiment ?”, n’est pas applicable. Dans la mesure où Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son fils unique, nous voyons que oui, il nous aime. La question est plutôt de savoir  (et donc nous devons nous demander) si nous l’aimons vraiment