Foi et croissance

Next génération dans l’unité

Les histoires de nos aïeux sont extrêmement précieuses et nous passons à côté comme la lecture de l’Ancien Testament. Pourquoi ne nous attardons pas suffisamment sur elles ? Par orgueil ? Suffisance ? Ce qui est passé n’est plus actuel, alors pourquoi s’en préoccuper ? Pensons-nous à tort que nous l’avons l’affaire ?

la soif de l’insatisfaction

En tant qu’enfant de Dieu, nous devrions le plus souvent être assoiffés des choses de Dieu. Explorer les écritures qui nous soulignent des traits de son caractère et de sa nature. Il y a plus, infiniment plus.

En tant que « future » épouse du Seigneur  Jésus, nous, l’Église, devrions être super excitée à l’approche inopinée du mariage avec le Roi des rois, Le Seigneur des seigneurs. À part les mariages forcés ou arrangés, nous aimerions en connaître davantage sur celui ou celle avec qui nous allons partager toute notre existence, nous ne nous engagerions pas avec un total inconnu.

Sois passionné de Christ !

Nous vivons notre relation avec Christ quotidiennement. Est-ce que nous récoltons, recevons notre manne ? Tout comme les israélites dans le désert recevaient leur nourriture du ciel, nous devrions recevoir naturellement celle du Seigneur par son Saint-Esprit la manne céleste. Oui, ce pain de vie que nous offre Jésus-Christ. Mais que faisons-nous avec ces révélations ?

Il n’y pas d’échec

Vous arrive-t-il d’échouer ? Les chrétiens sont aussi confrontés à l’échec et parfois il est difficile de se relever. Mais pourtant en tant qu’enfants de Dieu, nous ne devrions pas vivre l’échec à la manière du monde. Pour cela nous devons désapprendre afin de réapprendre selon le Seigneur.